banniere
Espace cavaliers
connexion
Espace membres
Espace presse
Espace modifications


Espace jeu
Espace aide
Espace soin
Espace pratique
* * * * * * *
Espace partenaires


La Combe d\'Abondance


ecurie les rosiers de gaussan


Créasite


Burget Magnetiseur


shuc


centre équestre le Pilon


centre equestre


haras de mandot


centre équestre du val de cher


La Pasbruma ranch


Articles du mois mars 2018

Recherche par mois :
Recherche par année :
voir reportage du mois
Proposer un article
Il n'y a pas d'article pour le mois de mars 2018,
nous te proposons une sélection d'articles proposés par les membres


Article du 05/03/2013
L'hippophagie
reporter

Avec le scandale de la viande de cheval, présentée, à l’insu du consommateur, comme viande de bœuf mais qui peut mettre en danger la vie humaine*, je demande à nouveau que le cheval ne soit plus utilisé pour la consommation. Cet animal, considéré comme un ami de l’homme, au même titre que le chien ou le chat, doit être définitivement exclu de nos assiettes !

*Peut provoquer une maladie à déclaration obligatoire pour laquelle il n’existe pas de traitement curatif

evenements
cloclote
13 ans
Galop 1
Fessenehim (68)


Article du 05/09/2010
stage à la Foa
reporter
reporter

Pendant les vacances, je suis allée avec ma soeur et ma copine à un stage d'équitation western!!! TROP COOL!!! Peeper, le cheval sur la photo est un cheval très marrant et qui, quand il galope, fait très mal aux fesses !!!( pour ne pas avoir mal, il fallait que je me mette presque couchée sur la selle!!) Dans son enclos, il y avait First et Stetson qui, un jour, a poursuivi Peeper au galop et comme j'étais à côté je me suis pris plein de terre sur moi!! je mettrai d'autres photo plus tard!!

evenements
laulau la cavalière
12 ans
Galop 1
Dumbéa (35)


Article du 14/05/2010
Les écuries du Vallon
reporter
reporter

Les écuries du Vallon se trouvent à Saint jean de Cornies. Chemin du Vallon 34160 Saint Jean de Cornies Ces écuries disposent de 10 boxes (3*3), 13 paddocks individuels et doubles, 1 carrière en sable (éclairée), une carrière en herbe, une douche, et deux selleries. Possibilité de pension en box (les chevaux sont sortis tous les jours au paddock) ou de pension en paddock. Il est également possible de prendre des cours particuliers ou en groupe (sur place un instructeur, et une monitrice.) Cours de Horse ball. Sorties en concours. Notre équipe féminine de horse ball est championne de france!! Très belle journée, que nous avons passé hier! Une super organisation, un beau soleil, et de belles demonstrations. Bravo à toute l'équipe et tous les "benevols" qui ont fait en sorte que cette journée soit extra. Donc au programme : 12h00 taureau piscine. Puis dans l'aprem : Sophie et son etalon sauvage ont fait du cirque. Solenne a décroché le record des écuries du vallon lors de la puissance : 1m60. Impressionant. Démonstrations de horse ball ,des moustiques et des feminines ,très dynamiques. Superbe reprise de dressage de Sophie et son entier. Le tout en musique, et commenté par nico. Très très bonne journée à refaire très viiiiteeee. Ca fait tellement de bien!

evenements
josselin2000mj
10 ans
Galop 3
montllier (34)


Article du 19/07/2012
Meigo
reporter

Je m'appelais Meigo, j'avais des maîtres très gentils. Ils prenaient soin de moi, et la petite fille me donnait toujours des carottes et des pommes. L'été j'étais dans un pré magnifique, pleins de fleurs qui sentaient bon, et l'hiver, on me mettait dans un box toujours propre.
Un jour que j'étais attelé pour aider mes maîtres à emmener leurs légumes au marché, nous arrivâmes sur un chemin caillouteux, glissant, pleins de bosses et de trous. Mes maîtres me demandèrent de galoper. Je n'étais pas sûr, c'était dangereux. Ils me redemandent, je pars au galop. Je leur faisais confiance, jamais ils ne m'emmèneraient dans un endroit dangereux. Jamais ils ne me feront de mal...
Mais je mis le pied dans un trou très profond et je suis tombé, la charrette se retournant sur moi. Mes maîtres criaient. Après un instant noir, je sentis la charrette se soulever, puis quelqu'un me tirer par la bride. Je me suis levé, mais je suis retombé. Mon antérieur gauche me faisait souffrir horriblement. La petite fille criait, je ne comprenais pas cequ'elle disait. Mes maîtres insistèrent, je me suis relevé.
Avec beaucoup de mal, je revins à la maison. Je savais qu'après ces terribles souffrances je découvrirais les bons soins de ma famille. Un homme arriva, celui qui venait chaque fois que quelque chose n'allait pas. Il parla à mes maîtres... La femme s'enfouit dans les bras de l'homme et la petite fille se mit à pleurer comme jamais.
Tard dans la nuit, la petite fille me rejoint. Mon pied me faisait souffrir, mais elle y faisait attention. Elle s'allongea contre moi, les yeux ruisselant de larmes et s'endormit.
Jamais je n'oublierais l'odeur de ses cheveux, ni la chaleur de son petit corps tout serré contre moi.
Le lendemain matin, le bruit de la porte de l'écurie me réveilla en sursaut. Je savais que c'était mes maîtres qui venaient pour me prodiguer des soins. J'en étais sûr. Je me suis levé avec difficulté, la petite se réveilla. Des humains que je ne connaissais pas me prirent par le licol et m'emmenèrent dehors. Mes maîtres y étaient, je hennis pour les accueillir. La femme s'enfuit le visage dans les mains, et la petite fille se mit à hurler. Elle se laissa tomber par terre, criant « Non ! Non ! ». Je voulais lui dire de ne pas s'inquiéter, je faisais confiance à ma famille. Ils allaient m'emmener dans un endroit où je serais soigné. Je voulais lui dire que je reviendrais bientôt...
Les hommes me firent entrer dans un camion. Je ne discutais pas, je faisais confiance à mes maîtres.
Il n'y avait ni eau ni nourriture, mais je me disais que c'était normal, jamais on ne me ferait de mal...
Après de longues heures interminables de souffrance, la porte du camion s'ouvrit. On me fit descendre, mais ils voulaient que j'aille plus vite. Un homme sortis un fouet et... AIE ! Il me frappa jusqu'à ce que je me retrouve devant un autre camion, cette fois pleins de chevaux. Je hennis, personne ne me répondit. L'homme me fouetta à nouveau, je suis entré. Pourquoi me fouettait-on ? Je ne faisais rien de mal... mais je faisais toujours confiance en ma famille. Je me disais que ce cauchemar allait bientôt finir, j'allais être soigné.
Dans le camion régnait une odeur de sang et de pourriture. Nous n'avions ni eau ni nourriture. Ma plaie causée par les coups de fouets me faisait mal, elle s'infectait.
Durant tout le voyage, près de la moitié des chevaux moururent. Soudain je vis un petit poulain. Il était seul, il hennissait, appelant du secours, personne n'y prêtait attention. Il devait avoir 5 ou 6 mois. Je le pris à mes côté, le rassurant. Je lui disais de ne pas s'inquiéter, les humains sont gentils, ils ne nous feront jamais de mal.
Après une durée interminable, on nous fit enfin sortir de cet horrible camion. Je respirais enfin l'air frais et sain de l'extérieur. On m'obligeait à avancer, malgré mon pied que je ne pouvais à présent plus poser. Le poulain me suivait, je le rassurais.
Nous entrâmes dans une toute petite pièce où nous durent nous entasser. Il n'y avait pas de place. J'avais faim, très soif et surtout très mal. Je me suis allongé, le poulain se coucha près de moi. Il me rappelait la petite fille.
Des hommes vinrent nous chercher l'un après l'autre. Mais aucun cheval ne revenait.
Puis ce fut le tour du poulain. Il hennissait si fort que tous le regardaient. Il ne voulait pas me quitter. Les hommes le forçaient, mais il tirait de toutes ses forces malgré l'épuisement. Je lui disais de faire confiance aux hommes, de me faire confiance. Jamais ils ne nous feront de mal. Ma famille m'a emmené ici pour me soigner. Je lui disais que je le retrouverais après. Je lui promis de ne jamais l'abandonner. Il s'en alla avec les hommes, continuant de m'appeler.
Ce fut mon tour. Je les suivis, tout heureux de savoir que j'allais enfin être soigné. Ils me tiraient, me fouettaient, mais je ne pouvais pas avancer plus vite...
Je suis entré dans une pièce où un homme m'attendait. Ca sentait fort le sang. Autour se trouvait pleins de corps de chevaux, inertes... je rejoignis l'homme. Il tenait un objet dans sa main. Il empoigna ma crinière, je me laissais faire, bien que je me demandais pourquoi il faisait ça. Drôles de soins tout de même. Il approcha l'objet de ma gorge...
Soudain je sentis une violente douleur ! Je voulus hennir mais aucun son ne sortit. Je suis tombé, sentant mon antérieur craquer une nouvelle fois sous moi. Je n'arrivais plus à respirer. Du sang coulait en abondance de ma gorge en feu. Je me sentais partir.
Soudain je vis le corps du poulain, inerte. Il avait une entaille à la gorge, de même que tous les chevaux présents dans cette pièce. Je compris alors ce qui m'arrivait...
Je mourrais...
Pourquoi les humains nous faisaient-ils cela ? Pourquoi ?
Moi qui les avais servi toute ma vie !
Ma douleur s'amplifiait. Je repensais aux cris déchirants de la petite fille, à la dernière nuit passée avec elle, allongés dans mon box. A l'odeur de ses cheveux, à la chaleur de son corps.
Je repensais au petit poulain abandonné, MON petit poulain, auquel j'avais promis protection. Je lui avais dit que je ne l'abandonnerais jamais... Et pourtant je l'ai envoyé à la mort...
Oui je le retrouverais... Mais pas dans l'endroit que je pensais... malgré tout nous seront plus heureux là où j'étais en train d'aller... J'avais offert ma confiance aux hommes... Et ils me faisaient tellement souffrir... Jamais je ne leur aurais fait ça...
Je voulais demander pardon à la petite fille, car je lui ai fait une promesse que je n'ai pu tenir... Je ne suis jamais revenu...
Je voulais m'excuser auprès de tous ceux à qui j'ai dit de suivre aveuglément les hommes... On ne peut pas toujours les suivre, car ils changent...Ils deviennent méchants... Egoïstes... Nous ne sommes pas des objets.
Je revis une dernière fois l'image du corps sans vie du petit poulain... puis je partis.... Quittant pour toujours cette terre sur laquelle j'avais si bien vécu, mais si mal finit...
J'ai fermé les yeux pour la dernière fois dans une pièce à l'odeur du sang, au milieu de mes amis tués par ceux à qui j'avais donné toute ma confiance...

Son sort ...
finir a l'abatoire!

evenements
roelandt lisa
13 ans
Galop 3
serignac-peboudou (47)


Article du 08/07/2012
L'homme qui murmure à l'oreille des chevaux
reporter

C'est très jeune que sa passion pour les chevaux est née

Cet autodidacte est né le 18 Décembre 1968 à Chalones sur Loire, dans l’ouest de la France et c’est à l’age de six ans qu’il arrive dans la Drôme avec toute sa famille. Troisième garçon d’une fratrie de cinq enfants, il garde l’assurance d’avoir eu une enfance privilégiée, et pleine d’amour malgré la modestie financière de ses parents.

Sportif dans l’âme, le petit garçon qu’il était ne pense qu’à courir et à jouer au football jusqu’au jour où une nouvelle arrivée vint bouleverser sa vie… André, le père de Jean-François achète pour une bouchée de pain une pouliche d’un an qu’il prénomme Gazelle.
Rapidement, une complicité hors du commun se tisse entre eux. Ils jouent pendant des heures, vont même à l’école ensemble.

Tout naturellement, Jean-François se tourne vers les métiers du cheval et après avoir accompagné les ballades dans l’entreprise familiale, il crée avec Frédéric, son frère, une petite troupe de spectacle équestre, accès sur la voltige et la cascade .Ils participent ensemble au tournage de scènes équestres dans quelques épisodes de Guillaume Tell.

Toujours ensemble, les deux frères partent à la mer de sable, célèbre parc d’attraction, pour une saison en 1989 puis repartent sur les routes de France, en ajoutant à leur équipe Salsa, la fille de Gazelle.

En 1991, JF présente à Cheval Passion à Avignon un numéro unique en son genre, où tout est présenté en liberté totale, c’est le succès.

Ce tremplin pour sa carrière va lui permettre d’enchaîner dans la même année Vérone, Paris et nombre de spectacles très importants.
L’association des frères Pignon prend fin car il est temps pour tous deux de se lancer dans une carrière solo. Ils leurs arrivent souvent de se croiser au hasard de leurs spectacles en France ou à l’étranger et ce pour leur plus grand plaisir.

Depuis 1993,Jean-François tourne surtout à l’étranger et notamment en Allemagne où les spectateurs sont très friands de liberté. Il a la chance de faire les plus grands shows dont Equitana à cinq reprise (le plus grand spectacle équestre Européen),vingt pays différents, dont les villes suivantes :Berlin, Vienne, Zurich, Barcelone, Séville, Oslo, Londres, Doha, Budapest, Vérone, Prague, El Jadida , etc.

En 2003, c’est huit Chevaux qui composent l’écurie de spectacle et la complicité homme cheval atteint son paroxysme.

Pendant quelques années, Jean-François présente aussi sa création, un spectacle équestre musical : LE PARDON
Ce spectacle se veut être un message de paix entre les peuples. Avec la participation d’autres cavaliers (tour à tour Lorenzo, Arnaud Gillette ,Pierric, Caracole et Impulsion) de huit musiciens et chanteurs jouant en live pendant 1 h 30, de comédiens, ce spectacle cherche à faire participer activement le public. Avec plus de 200 000 spectateurs pour le Pardon et autant pour Libertad son Bestoff, c'est le succès.

Outre son activité de show man et de maître de stage , ce touche-à-tout à la chance de participer au tournage du film « Danse avec lui » (plus d'un million d'entrées ) en 2007, en tant que dresseur des Chevaux du film et comédien auprès de Mathilde Seigner et Samy Frei.

Il est également l''auteur d'un livre co-écrit par son épouse « Un chemin vers la liberté » paru en 2009, encensé par les critiques pour sa qualité d'écriture et son esthétisme. Ce livre d'art, traduit en Anglais et en Allemand raconte son histoire dans sa première partie et aborde sa méthode dans la seconde.

En 2011, il commence le tournage de son propre long métrage, « Gazelle », où il porte toutes les casquettes : scénariste, producteur, réalisateur et acteur ! Ce film raconte son histoire auprès des Chevaux et plus particulièrement sa conversion, qui l'a amené à changer profondément .

evenements
jalna
13 ans
Galop 3
Domois (21)


Article du 01/07/2013
Une naissance miraculée
reporter

Un jour,
Une jument accouchât d'un magnifique poulain,
nommé "Dynamix"...
Quand sa mère accouchât, elle perdit son utérus. Le poulain allait très bien, mais pour la mère NON! Elle aurait pu mourir en perdant son utérus. Heureusement pour elle, la jument restât en vie, depuis ce jour, la jument a un nouveau surnom "La vache" (les vaches perdent leurs utérus en accouchant, et restent en vie)

evenements
Okilébo
13 ans
Galop 2
Fresnoy Le luat (60)


Article du 27/07/2013
Le saut de Ingadie
reporter

Bonjour je voulais vous raconter mon histoire...

Un jour de stage dans mon centre équestre j'allais passer mon galop 3. Donc le matin, le moniteur nous dit que c'était bon pour le saut mais il fallait faire attention à la réception. Bon jusqu'au soir, mais pour des raisons autres inconnues, nous avons changé de moniteur. Mais ils nous fait refaire du saut, malheureusement je n'arrivais pas à rester en équilibre et le moniteur m'en a fait baver et en abordant le dernier saut j'ai eu 10 refus sur le même obstacle et je ne pouvais plus du tout sauter j'étais TROMATISÉE.
MAIS IL VA SE PASSER QUELQUE CHOSE ........

Je suis allée pour la 1ère fois en colo au moulin d'Aiguemarde et nous avons commencé à sauter à la fin du séjour et on m'a donné un cheval de SPORT que je ne connaissais pas.Il avait un comportement spécial, il n arrêtait pas de bouger la tête d'un coup. Puis on commence à sauter là devant le saut je n'ai pas eu une seule crainte et j'ai sauté ultra bien avec les meilleurs compliments du groupes.
Alors que j'étais avec des gens de groupe galop 1,2,3 et 4 . ET J'AI EU MON GALOP 3 !!!!!!!!!!!!! et le cheval s'appeler INGADIE un prénom que je n'oublierais pas. Et j'ai réussi à sauter 40 cm

evenements
supernul
12 ans
Galop 3
vincennes (94)


Article du 07/10/2011
Noushka ♥
reporter

Coucou tous le monde! ♥
Voila a peu près 4 ans que je connais Noushka et 2 ans que je la monte. Nos débuts n'ont rien de très compliqués. Mon ancien club a fermé et j'ai dû aller dans un nouveau club. Je l'ai rencontrée le 13 septembre 2010. Quand je suis arrivée, elle était là, dans son box, très calme. Les semaines passèrent sans que je la monte. ( Je montais une autre ponette, Pucca, qui est tout aussi gentille ). Puis, une fois, ma prof ( Lorna ) m'a demandée de la monter, j'ai sauté sur l'occasion! ♥ Au début, je ne m'accrochais pas trop à elle car je pensais toujours a une autre jument de mon ancien club qui a dû fermer... Mais, quelques semaines plus tard, c'est devenu mon petit cœur adoré, ma ponette préférée! ♥ A présent, je ne vois plus ma vie sans elle! :$ Elle est devenue indispensable à ma vie, et si elle devait partir je serais très triste, mais heureusement, ce n'est pas le cas :). Et pour préciser, Noushka n'est pas à moi. Depuis ce fameux 13 septembre 2010, je ne quitte plus ma chouchoute! ♥ Je voudrais rajouter aussi; que Nouska était dans mon ancien club, mais que je ne l'ai jamais montée là-bas! & je voudrais dire Ekifun ( Nouveau Club ). Voila, je vous ai raconté ma rencontre avec ma choupette! ♥

evenements
Eloise
2011 ans
Galop 3
Saint Marcel (01)


Article du 18/05/2014
L'éthologie, le respect.
reporter
reporter

L'éthologie est une pratique de l’équitation en respect avec le cheval. Avec des équipements plus légers. Grâce à l'éthologie on travail en toute confiance avec son cheval. Ce que j'aime dans l'éthologie c'est le principe de liberté. Monter à cru sans aucun équipement et faire des figures du genre cabré, pas espagnol ou même saut. C'est pas merveilleux ? Bien sûr ça demande du travail et de la patience mais si on le veux vraiment on y arrive. Tout en douceur, on apprend à notre cheval à être à notre écoute, à nous faire confiance. C'est une autre vision de l’équitation. Ça prouve que le travail à pied compte énormément pour avoir du respect et de la confiance sur le dos du cheval. Il faut savoir bien monter avant de monter à cru, c'est plus dangereux si le cheval n'a pas été assez travaillé ou/et que tu ne le contrôles pas assez.

Alors vous aimez l'éthologie ? Moi j'en suis fan !

evenements
Mystia
14 ans
Galop Galop 4, prepa 5
Montpellier (34)


Article du 05/06/2012
Une jument de rêve
reporter

Bonjour cher lecteur,
Depuis janvier 2012,j'ai rencontré le propriétaire d'une jument exceptionnelle.C'est une jument nommée Valeska du Sud,une pur-sang anglais réformée de course(qui a gagné 4 courses sur 6) de 22 ans mais qui a un caractère d'un poulain.La propriétaire m'a autorisé de l'aider à m'occuper d'elle. Je rayonne de plaisir et de fierté. J'ai même le droit de la longer et de la monter. Vraiment je l'adore cette jument,elle est parfaite, encore mieux que n'importe quels cheval ou jument que j'ai monté. Je l'adore vraiment beaucoup.
J'encourage tous les passionnés de chevaux à discuter avec les propriétaires de ces chevaux et éventuellement peut-être aider le propriétaire. Vraiment ça en vaut la peine, croyez-moi. J'ai réalisé mon rêve de toujours .

Bon courage

Charline

evenements
Valeska90
14 ans
Galop 4
Saint germain le chatelet (90)


inscription C'est entièrement gratuit!!!

Bientôt le nouveau site

Nouveau site

vente d'occasion


facebook
Retrouve-nous sur facebook

ffeLE JOURNAL DES MEMBRES

100% conforme au manuel officiel ffe
AVERTISSEMENT Certaines versions d'internet explorer buggent, nous avons donc conçu ce site pour être visité sur Mozilla Firefox, c'est un navigateur gratuit aux normes que tu peux télécharger (en cas de problème avec internet explorer) en cliquant sur l'image suivante :

mozilla